Être et avoir

IMG_20150223_134545

Ça y’est. On l’a fait. On les a transportées toutes nos petites affaires d’un endroit à l’autre.

Je sais pas si toi aussi ça te fais ça mais quand je déménage je me dis toujours que j’ai trop de trucs. Trop de machins. C’est trop lourd, y’a trop de cartons, il faut faire trop d’allers retours. Et pourtant, tous ces trucs et ces machins me racontent des histoires, la mienne, celle de mon amoureux, de mes enfants, de mes copains, de ma famille.

Parce que soyons bien clair, si on devait rapporter à l’utile ce qui constitue mon déménagement, le week-end dernier on faisait un trajet en 4L et en deux heures c’était plié l’histoire. Parce que finalement je n’ai pas grand chose qui sert vraiment. On n’a pas de mixer, de robot, de balance, d’humidificateur, de machine à laver, de machine à expresso, de télé… J’avais bien une machine à pain mais je l’ai balancé (après 2 pains ratés que mes gosses n’ont pas aimé je n’ai pas persévéré).

Non, en trucs vraiment utiles, je veux dire qui servent à FAIRE quelque chose, on a nos ordis, nos pieux (et encore… le couchage de la ptiote laisse grandement à désirer je trouve), une machine dans laquelle tu mets des glaçons tu tournes une manivelle et ça fait de la glace pilée (bien pratique pour les bloody mary par exemple), une cafetière, un micro onde et un grille pain. Voilà. Ah, et aussi on a de quoi se saper et ça c’est utile aussi, c’est vrai.

On aurait trimballé que ça d’un appart à l’autre, le week-end qu’on vient de passer aurait eu une autre tronche! On n’aurait pas mis un jour et demi à déménager. Un jour et demi!!! Du vendredi 15h au samedi 18h avec une nuit de 6h entre les deux.

Moi perso j’ai pas super kiffé. Tu le sais qu’ici il fait des températures comme moins dix la journée? Que ça pique les cuissots. Que tu te réchauffes jamais même en portant des trucs (lourds, pas utiles et nombreux). Et qu’il y a une congère verglacée sur chaque trottoir. Que tu dois donc passer une première congère en manquant de foutre ton carton (trop lourd et trop grand) par terre, regarder si y’a pas une bagnole qui arrive, traverser la route et repasser une congère. Tout ça au péril de ta vie. T’es déjà tombé sur la glace avec quatre planches Billy dans les bras? Ben tu peux mourir. Facile. Et une fois que t’as atteint le camion au mieux y’a quelqu’un dedans tu peux lui refiler tes planches qui sont en train de glisser dans tous les sens. Au pire tu dois monter dedans avec le matos (tu peux rien poser par terre, t’es sur un monticule de glace, si tu poses la planche elle se retrouve au milieu de la route en un quart de seconde et t’es bonne pour recommencer l’escalade de la congère). Bon ben ça, tu le fais 2547 fois d’affilé, dans les deux sens… Pour des trucs pas utiles. Parce que tu te trimballes des trucs qui servent à rien FAIRE.

En fait je crois que les trucs qu’on se trimballe nous servent à être. Dis comme ça c’est pompeux. C’est vrai. Mais c’est la réflexion que je me faisait en scotchant tant bien que mal les cartons. On se balade avec des photos, des bouquins, des disques, des dessins, des affiches, des peintures, des petites boites de rien du tout, une brique, des plumes de paon, une boite de tomato soup campell périmée depuis 1996, une pièce de cinq francs, des vingtaines de faire part de naissance, des cartes pourries et déchirées du Vermont et des dépliants périmés des parcs nationaux, des inrocks, des huma et toussa (je dois même avoir un libé qui traîne), un lonely planet du Yemen et un guide de conversation en finnois, des portes savons et tout un tas d’autres trucs dans le genre.

Évidemment tout ceci engendre des déménagements plutôt éreintants (merci encore les copains, sans vous on aurait abandonné les trois quarts de nos affaires sur le trottoir) mais si certains se donnent parfois du mal pour se séparer de leurs machins, trucs et bidules moi je suis heureuse avec ces souvenirs. Comme des petits éclairs qui traversent mes journées. Des clins d’oeil. Des sourires. Des flashs temporels ou géographiques qui me font pétiller les yeux et entourent mes enfants avec bienveillance.

 

*Titre évidemment super inspiré (voir complètement pompé) du docu de Nicolas Philibert « Etre ou avoir »
Publicités

Navigation des articles

  13 réflexions sur “Être et avoir

  1. 3 mars 2015 à 20 h 19 min

    Je te comprends bien, vous avez eu bien du courage de déménager par cet hiver bien rude!
    Le nouvel appart en valait la peine et va lui aussi se remplir de nouveaux souvenirs :)

    • 3 mars 2015 à 20 h 39 min

      On n’a pas trop eu le choix sur la date… Mais oui, on est vachement content et ça valait le coup!

  2. Irresistibird
    4 mars 2015 à 9 h 06 min

    Pour avoir, moi-aussi, déménagé le week-end dernier, je ne peux que confirmer tes dires ! Qu’est-ce qu’on entasse comme bazar ! Et pourtant ce bazar, je ne peux pas me résoudre à le jeter. J’y tiens.

    (Ne pas avoir de machine à laver, c’est une bonne idée d’ailleurs parce que c’est sacrément lourd cette bête-là !)

    Allez, maintenant il faut vider les cartons… :)) *boring*

    • 4 mars 2015 à 9 h 27 min

      Ah ben justement je viens de finir les blousons. Fierté! (Reste plus que 53 cartons. Easy!)
      Bon courage pour le décartonnage!

  3. 4 mars 2015 à 10 h 10 min

    Haha J’emménage avec mon copain dans 2 mois ! Je vais penser a ton article
    Bon courage pour déballer les cartons !
    xx

  4. 5 mars 2015 à 14 h 01 min

    Ben voilà c’est ça! Plein de minuscules trucs de toute une vie qui font des cartons bien gros et bien lourds… Mais sans ces cartons là, on ne serait pas grand chose,
    Et puis c’est toi mon heroïne. J’aurais chialé ma mère devant la première congère!!!

  5. christel
    6 mars 2015 à 3 h 03 min

    bonne installation ! nous on en est au stade de faire estimer la maison et je me rassure en me disant qu’on a pas grand chose finalement à déménager … mais je suis certaine que le pas grand chose il va en remplir des cartons ;-((( votre bail est de combien d’années à NY ?

  6. Benoît
    9 mars 2015 à 22 h 37 min

    Bon ?! Et vous redéménagez quand alors ? Parce qu’il faut quand même se le dire … être et avoir OK, mais surtout … Vous adorez ça !
    <3 <3 <3

  7. laurence
    11 mars 2015 à 10 h 09 min

    quel courage de déménager à cette période ! mais quel bonheur de trouver un nouveau joli chez soi , bravo ! hey on veut des photos de l’extérieur, de l’intérieur, de la déco… bref des photos de filles quoi !

  8. 12 mars 2015 à 6 h 58 min

    Hourra, vive vous, vous avez re-re-redéménagés à NY. Ya pas à dire : vous êtes des warriors ;-)

    Et moi je viens de terminer en 24h la lecture intégrale et absolument chronologique de tous les posts de votre blog et j’adore. Evidemment, je ne suis pas objective puisque j’ai moi aussi deux nains que j’ai trimballé il y a quelques mois pour s’installer à l’autre bout du monde (à Shanghai, oui on est dingues), que votre manière de parler de vos nains à vous me fait hurler de rire (parce que je pourrais écrire parfois la même chose sur les miens), que beaucoup de choses me parlent dans votre expérience, et que comme toute nouvelle fan je ne suis pas objective mais que j’ai le droit.

    J’attends avec impatience le billet que vous avez subliminalement promis sur les classes bilingues (j’ai mis mon grand en bilingue aussi, et c’est pas un long fleuve tranquille, on nous aurait menti sur la formidable adaptation les doigts dans le nez des enfants en bilingue que ça ne m’étonnerais pas… Je pense d’ailleurs faire un billet là-dessus un de ces quatre moi aussi…).

    Bref, vivement votre prochain billet, je m’abonne de ce pas !

    • 12 mars 2015 à 7 h 01 min

      Fuck l’objectivité!!!! Et MERCI!!! Et oui dis donc les classes bilingues!!! Et je file lire ton blog (avant que la famille déboule dans la cuisine) parce que vous avez l’air bien maboules vous et qu’en plus j’ai un truc avec la Chine. Bonne nuit là, non?

      • 12 mars 2015 à 7 h 04 min

        Bonne soirée, on va se mettre à table et après coucher les gremlins, ici c’est lever à 6h pour envoyer tout le monde à l’école. Mabouls, juste ce qui faut, un poil barrés mais pas trop…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :