Chercher un appart à New-York//Hauts les cœurs et fingers crossed

IMG_20150119_134620

 

Je ne peux décemment pas te parler de recherche d’appart à New-York sans te présenter un être quasi incontournable : Mon-Ami-le-Broker. Cet être extraordinaire à côté de qui Monsieur Gérard, agent immobilier de son état, passe facilement pour le gars le plus exquis et le plus honnête de l’univers. C’est dire…

Toi, locataire New-Yorkais, tu vas payer un mec, Mon-Ami-le-Broker donc, cher (au moins un mois de loyer), pour qu’il puisse bosser pour le proprio. Tout simplement. Il est merveilleux ce concept non?

∗∗∗

Voilà donc ce que tu risques à la seconde à laquelle tu entres en contact avec ce professionnel de la profession :

 

Pour commencer tu passes tes soirées à te bousiller les yeux sur tous les sites plus ou moins bien conçus de recherche d’appart: Streeteasy, Zumper, Craiglist, Trulia et consort…. (le premier qui me dit « Hé y’a trouvetonappart.com aussi c’est pas mal tu devrais essayer« . Je le bute. Je suis un peu à cran en ce moment, je préfère que tu le saches).

A force d’écumer les dits sites, tu connais évidemment TOUS les apparts dispos. Et y’a rien qui va. Donc petit à petit tu révises tes attentes : « bon, ok, on peut habiter à plus de 4 mètres 50 de l’école. Je vais faire un effort. J’élargis mes recherches. »

Et un soir, les yeux injectés de sang, tu trouves enfin une annonce avec une photo qui laisse présager d’un truc à peu près potable. Il s’avérera par la suite que ça sent la vieille chaussette dans tout l’immeuble et que t’avais complètement omis le fait que le broker a quand même une compétence, celle de faire passer un appart miteux de 50 m² en loft lumineux de 300 m². Mais pour l’heure t’es con. A chaque fois t’oublies. Donc t’y crois.

Ton objectif à partir de maintenant est bien sûr de visiter l’appart. Normal. Le lendemain matin, tu essayes donc de contacter Copain-Broker.

Tu n’y arriveras pas.

A ce moment précis, l’expérience t’est utile. Quand il y a trois ans tu laissais un message poli avec toutes les bonnes infos sur le répondeur du monsieur en étant persuadée qu’il allait te rappeler dans l’heure, aujourd’hui juste tu rappelles 57 fois d’affilé comme une hystérique jusqu’à ce que l’interlocuteur, excédé, réponde.

C’est une technique de barbare, je suis d’accord mais ça marche.

∗∗∗

Tu lui expliques donc avec des mots simples en détachant bien les syllabes que toi et ta famille (et donc tes DEUX GOSSES) vous cherchez à vous loger et que donc éventuellement comme tu viens de voir une annonce qui a l’air de correspondre plus ou moins à tes attentes, il se pourrait qu’il ait quelque chose à te montrer… On sait jamais… Si ça le dérange pas trop évidemment…

Dans 98% des cas tu ne pourras pas voir l’appart. Pour diverses raisons (plus ou moins honnêtes):

Première raison : Tes enfants

Lui « Ah non pour une famille, non, des enfants, ça va pas aller, non, une famille, ah non… Trois ans… Ah non… J’ai bien peur que… »

Toi (ton un peu agressif) « le proprio veut pas d’enfants dans le bulding ou quoi? » (sous entendu: « méfi Jonnhy, le mec de ma pote est avocat spécialisé dans le droit des locataires »)

Lui (voix soudainement douce) « ah mais non, non, non, pas du tout… c’est pas ça… mais… mais ça va pas aller…  »

« Bip-Bip-Bip »

Tu ne verras pas l’appart

Deuxième raison : La date de ton déménagement

Lui « C’est pour une entrée prévue quand? »

Toi « ben le 1er mars »

Lui « Ah non… ça va pas, ici c’est pour une entrée le 1er février »

Toi « Attend, laisse moi réfléchir 2 secondes… Là en fait si je dis pas de connerie, on est le 28 janvier, non? Donc si je me plante pas, dans QUATRE jours c’est le 1er février… J’dis ça…  »

Lui « Ok si vous insistez je peux négocier une entrée au 15 février, mais parce que la proprio est vraiment bien »

Toi « ouais c’est ça… fous toi de ma gueule en plus »

« Bip-bip-bip »

Tu ne verras pas l’appart

Troisième raison : Ton mauvais oeil

Lui « Ah oui! je vois tout à fait de quel appart vous parlez. Oui, il est très bien. Oui, une famille, formidable. Oui! Oui! Oui! Ce qu’on va faire c’est que vous m’envoyez un texto avec votre nom et votre mail et puis un peu ce que vous cherchez. Comme ça moi, je planifie la visite et puis surtout je vous envoie mon listing, on a des trucs vraiment bien qui vont rentrer. »

Là, encore une fois t’es con. T’as beau avoir deux recherches d’appart dans les pattes, à cet instant l’espoir renaît. Tu t’emmerdes donc à envoyer un texto, poli, avec des mots entiers et même des majuscules au début des phrases. Ça t’a pris quoi… cinq minutes. Hé ben figure toi qu’entre temps le mec a du se faire virer de la boîte. Ou alors il est mort. En tous cas tu vois que ça comme explication, parce que tu n’auras plus jamais aucune nouvelle de ce type.

En conséquence de quoi, tu ne verras pas l’appart

Quatrième raison : Ton manque de réactivité évident

Toi: « Dis moi mon chou, dans cet appartement ci, la deuxième chambre (dont vous parlez dans l’annonce mais qu’on voit jamais sur les photos), juste pour être sûre, elle existe? C’est plutôt une chambre chambre ou plutôt une chambre… grand placard? Non pour juste pour savoir. »

Lui « ok 11h »

Toi « … hein?… heu… il est 10h30 là… et je suis un peu loin en fait, et puis c’est vrai que le grand est à l’école à cette heure là mais j’ai aussi une plus petite, et comme vous savez, non évidemment vous n’en savez rien, l’école ici… ben c’est à partir de quatre ans…. et bref, du coup faut que je l’emmène au daycare… faut que je m’organise…. on pourrait pas…. »

« Bip-bip-bip »

Tu ne verras pas l’appart

∗∗∗

Dans les 2 % des cas restants, tu obtiens un rendez-vous à un horaire qui te convient à peu près, en général l’après-midi même ou le lendemain. Chez le New-Yorkais le lendemain existe à peine, alors le surlendemain c’est 2019 pour lui, il n’a pas encore l’agenda.

Souvent on t’annonce que l’adresse exacte te sera communiquée par texto plus tard… Le fait est que Copain-Broker n’a pas d’appart à te présenter mais il a quand même envie de t’extorquer 3000 balles, il se laisse donc 24 heures pour te dégotter une bouse.

Le lendemain, tu as pris soin de mettre ta fille à la garderie (10 dollars de l’heure) et pleine d’espoir, le sourire aux lèvres, enthousiaste comme jamais, tu voles vers ton nouvel eldorado: un appart de plus de 60 m2 avec au moins 2 fenêtres, une entrée ne faisant pas office de salon, le tout pour moins de 3000 dollars mensuel. La perle rare quoi… Malgré tout tu y crois dur comme fer.

Tu arrives donc dans la zone de l’appart un peu avant l’heure du rendez-vous, le téléphone greffé dans la main, vérifiant toutes les 4 secondes si le texto n’est pas arrivé. Saches que dans 70% des cas tu ne recevras jamais le texto ni aucune espèce d’excuse d’ailleurs.

Dans les 30% du temps restant, tu reçois l’adresse. Et là tu peux faire face à deux situations:

Première situation:

Tu te pointes en bas de l’immeuble 5 minutes en avance. Tu poireautes donc une bonne quinzaine de minutes (les pieds dans la neige). Tu vérifies 2500 fois l’adresse sur le texto, sur googlemap (t’as presque plus de batterie d’ailleurs donc tu stresses). T’appelle le gars. Qui ne te répond évidemment pas… Tu ne verras jamais l’appart… L’immeuble est moche de toutes façons. Et t’es en retard pour aller chercher le nain à l’école. Tu cours, tu sues des aisselles dans ta doudoune (punaise ce bleu turquoise ce n’est vraiment plus possible) et t’as les boules. Tu engueules donc le nain qui n’a rien à voir dans l’histoire mais qui a eu l’outrecuidance de vouloir jouer dans la neige.

Deuxième situation:

Tu te pointes en bas de l’immeuble 5 minutes en avance. Tu poireautes donc une bonne quinzaine de minutes… blabla…Tu appelles. Le mec répond!!!! C’est un crevard tu le sais mais tant pis, tu l’aimes! Tu trouves même que purée, il les aura bien mérité ses 3000 balles. Il arrivera finalement avec 30 minutes de retard. T’as certainement perdu un orteil en l’attendant mais il est là, tu lui en sais gré.

∗∗∗

YAY! La visite

Vous entrez enfin dans l’immeuble. Ce mec est donc venu au rendez-vous mais en plus il a l’air d’avoir les clefs!!! Il assure grave ou tu rêves?! Il est formidable.

Il pousse la porte de l’appart. Tu as le cœur battant et les mains moites.

C’est marrant, ça ne ressemble pas du tout aux photos. Naïve tu demandes des explications. Le gars te réponds sur un ton plutôt désagréable. T’as comme l’impression de l’agacer un peu. Tu comprends que c’est un appart qui ressemble à celui qui est à louer.

« Ah… »

T’es chiante là, parce que t’as encore une petite question: « c’est que là… y’a qu’une seule chambre, non?… »

Le mec (qui commence à être vraiment soûlé, visiblement tu lui fais vraiment perdre son temps, t’es qu’une relou) « ben non, vous voyez bien que ça c’est la deuxième chambre ».

Toi (mine déconfite) « ah… comme ça donne sur la cuisine j’aurais pensé que c’était le salon… Et puis (là tu regardes tes pieds et tu bredouilles) en plus… y’a pas beaucoup beaucoup de lumière parce que… dîtes moi, elles sont où les fenêtres?… »

Là le mec devient carrément hargneux (c’est qu’il voit les liasses de billets partir en fumée) « Vous plaisantez! regardez ces deux belles ouvertures! »

Toi « hum…enfin ça si j’ai bien compris c’est l’autre chambre…. tout le reste est dans le noir… Et puis du coup y’a pas de salon. Si?… Si je peux me permettre (carrément audacieuse la fille) pour 2700 dollars par mois… C’est un peu… pas assez… comment dire… »

Là le couperet tombe, t’as super super énervé le mec. Il te lâche sans te regarder un laconique « vous trouverez pas mieux » puis là en général le mec se retourne quand même (il est obligé de t’attendre, il va pas t’enfermer dan l’appart) et d’un air carrément condescendant essaie de te faire croire que si tu ne peux mettre que 2700 dollars dans un loyer t’es qu’un salaud de pauvre. Ben voyons.

Et qu’il a évidemment déjà assez perdu de temps.

Ok Ciao. Salut. Byebye. Arrivée d’air chaud!

 

T’arrives pas en sueur à l’école parceque t’as déjà appelée en cata une copine pour qu’elle récupère le nain vu que Chouchou-Broker est arrivé devant l’immeuble à l’heure à laquelle t’aurais du partir (en courant) à l’école. Tout va bien, tu te prends même un café sur la route en souriant tellement avoir les boules est au dessus de tes forces.

∗∗∗

Tu l’auras compris, pour l’instant, on n’a pas encore trouvé.

Mais j’ai eu une charmante dame au téléphone hier qui va (elle me l’a assurée) nous faire visiter des apparts vraiment sympa et lumineux pour des familles dans une rue vraiment charmante mardi (dans 2 jours, en 2032 donc). Elle me rappelle dès qu’elle a les clefs. Je ne quitte plus mon téléphone parce qu’elle peut m’appeler d’un moment à l’autre. J’ai déjà appelé la garderie, je me suis organisée. Parce que mardi, c’est sûr, on visite des trucs cool! … Non?

Hauts les coeurs! Et fingers crossed!

 

ps: Si tu es broker ou propriétaire et que tu as un two bedrooms lumineux, grand, beau, calme (à moins de 2500 dollars) ou même un loft hein (cf la photo plus haut) à Greenpoint et que tu ne trouves pas que les enfants soient la 8ème plaie d’Egypte (bien que je ne puisse pas totalement t’en vouloir si c’est le cas), contacte moi je t’en prie. Je me ferai un plaisir de te répondre.
Advertisements

  5 réflexions sur “Chercher un appart à New-York//Hauts les cœurs et fingers crossed

  1. 2 février 2015 à 4 h 53 min

    Punaise, je compatis ! je serais dans un état de stress indescriptible moi aussi et prête à mordre …. donc je croise les doigts pour que vous trouviez un appart sympa trés vite !
    Courage

  2. 2 février 2015 à 8 h 43 min

    Par les hasards des photos d instagram je suis tombée sur ton profil et j ai suivi sur le blog et bien j ai rigole ! :0)
    A vivre ça ne doit pas être marrant par contre …
    Je vais continuer à « feuilleter » le blog et bonne recherche !

  3. 2 février 2015 à 10 h 58 min

    Je compatis… Bonne recherche :)

  4. Nathalie VB
    2 février 2015 à 12 h 49 min

    Louise, tu cherches à Greenpoint spécifiquement ? Je peux transférer ton message à qqun du coin qui aurait pê des pistes.

    • 2 février 2015 à 12 h 51 min

      Yeah!!!! Génial!!! Oui greenpoint ou à la limite east williamsburg (mais vraiment à la limite)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :